Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 18:15



Modigliani.jpg

J’aimais un écrivain

Et j’ai perdu mes nuits

A me pencher sur lui.

 

A rêver en silence le cœur dans la lune

Bercée par sa plume qui courrait en cadence.

 

Je conservais comme un trésor

Tous les mots doux qu’il m’envoyait

Qui comptaient plus que des bijoux

Mais je voyais d’un air jaloux

Cette fille en papier

Que je semblais être pour lui,

Etre pour lui.

 

J’aimais un musicien

Et j’ai perdu mes nuits

A me pencher sur lui.

 

A rêver en musique le cœur dans la lune

Balancée par des sons qui courraient en cadence.

 

Je conservais comme un trésor

Toutes les fugues qu’il m’offrait 

Qui comptaient plus que des mots doux

Mais j’écoutais d’un air jaloux

Cette fille en portée

Que je semblais être pour lui

Etre pour lui.

 

J’aimais un peintre aussi

Et j’ai perdu mes nuits

A me pencher sur lui.

 

A rêver d’aquarelles le cœur dans la lune

Tourmentée de couleurs qui couraient en cadence.

 

Je conservais comme un trésor

Les croquis coquins qu’il m’offrait

Qui comptaient plus que des froufrous

Mais je voyais d’un air jaloux

Cette fille figée

Que je semblais être pour lui,

Pour lui.

 

Je les ai tous aimé

Et j’ai perdu mes nuits

A me pencher sur eux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yiannis Lhermet et tableau de Modigliani - dans Musiques
commenter cet article

commentaires

Aline 18/05/2010 07:38


j'essaye de fredonner : )


L' écrit-vain ? 17/05/2010 11:17


Trés beau poeme , j aime beaucoup.


Présentation

  • : Yiannis Lhermet - Collectif RAtUReS - Ecrivain : Poésie, Chanson, Littérature, Presse...
  • : Poésie, chanson, photos, roman, tarot, nouvelles
  • Contact

Recherche

Recueil Collectif RAtUReS

Droits d'auteur